Manifestation 18 décembre : journée internationale des migrants

18 décembre : journée internationale des migrants

EXILÉS DANGEREUX ?

NON ! Exilés EN DANGER !

Liberté de circulation, d’installation !

RÉGULARISATION

Rassemblement samedi 18 décembre

Place de la Comédie et L. Pradel à 14h30

 

Qui sont les mineurs étrangers sans famille ?

Ni des flux, ni des chiffres, mais des enfants à protéger.

Le pays est menacé d’invasions ?

« Nous devons anticiper et nous protéger contre des flux migratoires irréguliers importants » (Macron le 16 août)

Non, avec un taux d’immigration de 0,4%, la France accueille deux fois moins d’exilés que l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas, trois fois moins que la Suède, l’Autriche.

Le pays est confronté à une crise migratoire ?

Non, il subit un mode de gouvernement fondé sur des logiques policières… alors que beaucoup de personnes se mobilisent pour accueillir, héberger…

Les exilés coûtent cher ?

Non, ils participent à l’économie et à la vie du pays : beaucoup payent des cotisations sociales, l’impôt (TVA) ; ils veulent travailler et vivre en autonomie.

Les exilés sont dangereux ?

NON ! La xénophobie d’État est un bon moyen pour diviser, détourner l’attention alors que le gouvernement s’attaque à tous les acquis sociaux et aux libertés fondamentales.

Nous exigeons :

– la prise en charge des mineurs étrangers par l’aide sociale à l’enfance, la fin du harcèlement concernant leur âge, l’attribution d’un titre de séjour pérenne à 18 ans,

– la régularisation de tous les sans-papiers,

– le droit au travail pour toutes et tous,

– l’ouverture des nombreux lieux actuellement disponibles, pour permettre de loger dignement les exilés qui vivent actuellement dans la rue,

– la liberté de circulation et d’installation pour toutes et tous,

– la fermeture des Centres de Rétention Administrative (CRA),

– l’abrogation du CESEDA (Code de l’Entrée et du Séjour des Étrangers et du Droit d’Asile).

18 décembre : journée internationale des migrants

Quelques extraits de l’appel de la Marche des solidarités

Appel de la campagne antiracisme et solidarité (antiracisme-solidarite.org)

Pour la Liberté. Nous voyons que lorsqu’on commence à limiter la liberté pour certain·e·s, c’est la liberté de tou·te·s qui recule. C’est ainsi que se mettent en place des pouvoirs de plus en plus autoritaires.

Nous exigeons la liberté de circuler et de manifester et notamment l’abrogation de la loi dite « sécurité globale », la fin des violences et des crimes policiers et pénitentiaires, la suppression des mesures de répression contre les migrant·e·s (OQTF*, IRTF*, …) et la fermeture des Centres de Rétention Administrative. Nous exigeons la destruction des murs qui s’érigent partout dans le monde pour séparer et contrôler les peuples

Pour l’Égalité des droits. Les arguments utilisés contre l’immigration sont faux économiquement et ne servent qu’à justifier les mesures qui amplifient monstrueusement le racisme et les inégalités sociales. L’oppression et la surexploitation des migrant·e·s aggravent les conditions de tou·te·s les salarié·e·s.

Nous revendiquons l’égalité des droits pour tou·te·s, le renforcement et l’accès réel à la santé, à l’éducation, à des revenus décents, au logement et l’arrêt des expulsions dans les foyers de travailleurs/euses migrant-es. Nous exigeons notamment la régularisation des sans-papiers

Pour la Dignité. Nous refusons la banalisation de l’insoutenable. Nous dénonçons les politiques anti-migratoires et de non-accueil des migrant·e·s. (…)

Pour la Solidarité. Nous appelons toutes et tous à se lever, se rassembler, s’organiser. (…)

Nous appelons notre pays à se lever en masse, s’organiser et lutter pour la solidarité et contre le racisme.

– en multipliant les initiatives de toutes sortes

– dans toutes les villes et les villages en manifestant ensemble le même jour le samedi 18 décembre à l’occasion de la Journée internationale des migrant·e·s

– à Paris pour une manifestation nationale au mois de mars à l’occasion de la Journée internationale contre le racisme.

Notre pays existe. Il s’appelle Solidarité.

* OQTF : Obligation de Quitter le Territoire Français * IRTF : Interdiction de Retour sur le Territoire Français

Collectif de soutien aux réfugiés et migrants Lyon-69

CSP-69, Alternatiba/ANV 69, ATTAC 69, CGT Vinatier, CGT-Éduc’Action 69, Union Départementale CGT, Union Départementale CNT, Union départementale CNT-SO 69, Collectif Agir Migrants, Collectif Intersquats exilé.es 69, Collectif soutien migrants Croix-Rousse-Collège sans frontières, Collectif des étudiantEs étrangerEs, Collectif 69 Palestine, Cimade, CUM, Émancipation-69, FSU 69, LDH 69, Migrations Minorités Sexuelles et de Genre, MRAP LYON 1-4 et 3-7-8, RESF-69, Union Syndicale Solidaires 69, Solidaires EtudiantEs, Solidaires Retraités 69, SUD santé sociaux 69, UJFP Lyon, EELV 69, Ensemble, L’insurgé, MJCF 69, Nouveau Parti Anticapitaliste, Nouvelle Donne, Parti de Gauche 69, PCF, UPC, Union Communiste Libertaire Lyon, MAN,…

Contacts : collectifrefugie69@laposte.net http://soutienmigrants69.org/